Séjour à Mildura, du 24 au 26 Septembre 2013

L’heure des au-revoirs avec Giorgia et Sam est arrivée; Giorgia me préparant un sachet de cookies, so nice! Vraiment adorable !!

Direction la gare maintenant 🙂

Après 1h45 de train jusqu’à Bendigo, un bus m’attend pour 5h45 de route jusqu’à Mildura. Je rencontre des personnes des plus serviables, toujours à me proposer de l’aide pour monter ma valise, à anticiper même la prochaine marche !! Quel bol d’oxygène par rapport à la vie parisienne lol!!

Et là arrivée dans un train, on croise toujours les doigts pour éviter le wagon “colonie de vacances” ou “bébé qui pleure” ou “papi qui ronfle” lol; et bien je n’aurais pas échappé, pendant 5h45 (!!) au bébé qui pleure, accompagné de ses frères et soeurs plus âgés, qui jouent avec les sièges, qui rampent dans le couloir, qui jouent avec la clim et mangent des chips !!!! Ahhhhhhh j’adooooore 🙂 !!

Et me voila partie pour traverser la campagne en bus, avec des hectares et des hectares de verdures, de prairies, de champs à perte de vue, collée à la vitre en espérant voir un kangourou…et bien non toujours pas grr!!

1 heure plus tard, je vois enfin une maison, un peu de vie enfin, après les vaches, les moutons, les chèvres et une espèce bizarre de lamas en plus petits :-); de temps en temps le chauffeur fait des annonces, humm what ?? Pfiou je ne comprends rien, lol, je n’ai pas intérêt à m’endormir, on ne sait jamais ;-).

Je branche mon vieux Ipod Shuffle qui date de 4 ans au moins avec de la musique datant de son origine aussi…et là, et là… next song is “Un ricard dans un verre à ballon” !!!! Juste fabuleux avec le paysage, les enfants qui mettent le bazar, les gens qui dorment la bouche ouverte, hummm un contraste unique en son genre !! Sourire aux lèvres, tête collée à la vitre, je me sens tout à coup invincible et prête à tout affronter !!! mdr!

Deux heures plus tard, ma voisine se réveille, elle s’appelle Iunice, de Taïwan, partie faire du fruitpicking également mais dans une autre ferme 🙂 Papotage, le temps passe plus vite, je travaille mon anglais, le fruitpicking devient le monde du partage ;-)!!

Arrivée à 18h02, Chae, jeune chinois de 26 ans, vient me chercher à la gare et m’amène faire des achats : nourriture, gants pour le fruitpicking. Il m’explique, avec un anglais très difficile à comprendre, qu’il s’occupe de la maison où les travailleurs sont accueillis mais il m’annonce que ce soir il n’y aura que lui et moi et me demande rapidement de lui payer cash la semaine (ce qui pourrait s’entendre ici) et de rajouter 20 dollars pour l’accompagnement aux courses…hum hum…Il rajoute “Have you a boy friend?” les choses se compliquent, il est 20h, nous arrivons dans une géante maison, excentrée du centre ville. Il m’annonce que d’autres travailleurs arrivent le lendemain matin, cela me rassure un peu plus…

Lendemain matin, 8h,  grignotage rapide avec Chae qui passe son temps à me dire : “you are so beautiful, you are so beautiful, your hairs are beantiful”, bref tout est beau, je n’ai jamais eu aussi hâte d’aller dans un champs pour travailler!

Sur le chemin, il récupère Chain, le superviseur de la ferme, et Masa, mon binôme. Car, et oui, nous serons que 2 à travailler dans un champs rempli d’arbres fruitiers ! Etrange étrange…Je m’équipe, nous sommes payés au bac, je m’active. Malgré quelques griffures et quelques chutes de tensions dans les arbres (lol vite une orange pour les vitamines, planquée derrière un arbre lol), c’est une tâche réalisable et bien supportable, je suis bien lancée.

13h, Chain nous annonce que c’est terminé. Hum…il était pourtant précisé sur le mail 8h-12H/13h-17h (??)…

Voici ma tête après seulement une matinée 😉

Je me repose l’après midi; j’ai besoin de faire des courses de nourriture, Chae m’annonce 7 dollars pour qu’il m’amène (sachant que je n’ai d’autres choix que son pickup puisqu’il n’y a aucun bus ni autres moyens de transport); je refuse en lui expliquant qu’il exagère. Il m’annonce que les allers-retours maison-ferme coûtent 7 dollars !!! Il me sourit au nez et me demande l’argent.

Le lendemain, Chain vient à la maison et nous annonce “Day off” !! Mais why ??!! Aucune justification, les deux spécimens sont dans la maison avec moi et prétendent ne pas comprendre l’anglais pour ne pas répondre à mes questions.

Conclusion: ils ne me font pas travailler et me demandent toujours plus d’argent et me coincent dans une maison excentrée de tout. Et les travailleurs qui devaient arriver ne seront que des fantômes.

Je fais ma valise, je demande l’argent que j’ai récolté en une matinée de travail (30 dollars), évidemment rien! Je m’énerve, je les menace de les dénoncer, je leur glisse un “connard” (oups) au passage, ils ont bien du comprendre avec le ton que ce n’était pas un mot doux mais m’ont ri au nez et sont repartis à leurs occupations : dormir et manger des nouilles !!!!!!

J’ai pris mes cliques et mes claques et je suis partie. Après 2h de marche, je trouve le centre ville, je cherche un endroit où me connecter (les bars ne sont pas équipés de wifi :-/ pas de bol) et je prends une décision: aller à la gare!

A la gare, je demande au guichet “I want to leave this town !! What is the next bus, the next train the least expansive ?” La personne au guichet hyper adorable, très attentionnée, me répond: Melbourne.

Me voila de retour à la case départ, train de nuit, 21h40 au départ de Mildura pour arriver à Melbourne à 6h40. J’économise une nuit passée sur Mildura ouf! Et heureusement, en arrivant, j’ai une nuit réservée au Greenhouse Backpacker de Melbourne qui m’attend grâce à Jacques!!

En attendant l’heure du départ, je rencontre une suédoise qui a eu la même expérience que moi…vraiment pas de chance hein!! Et je passe le début de soirée avec un Gallois en voyage d’affaire, Daniel, cardiologue, très sympathique, qui buvait et mangeait aux frais de la princesse et qui m’a fait partager ce moment. J’ai passé un agréable instant, histoire de partir sur une note un peu plus positive tout de même :-).

21h40, le bus démarre direction Melbourne, adieu Mildura !

Ce contenu a été publié dans Carnet de Voyage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *